Héloïse Dautry, harpiste

Héloïse Dautry

Après des études au Conservatoire National de Région de Montpellier et au Conservatoire National de Paris dans la classe de Brigitte Sylvestre, Héloïse Dautry obtient un Premier Prix à l’unanimité du jury.

Elle se perfectionne auprès de Marie-Claire Jamet et Fabrice Pierre à l’académie musicale de Porto Gruaro en Italie , Christina Pluhar en harpe baroque au conservatoire de La Haye et suit des Master Class auprès de Frédérique Cambrelling, Chantal Mathieu, Ernestine Stoop et Hugg Webb.

Passionnée par la création contemporaine, elle travaille en étroite collaboration avec les compositeurs Kaija Saariaho, Örjan Sandred, Georges Aperghis, Jean Batigne, Schuya Xu, Andréas Wagner

Invitée en 2004 par la Philharmonie de Berlin, elle crée Terrestre de Kaija Saariaho, avec les musiciens Garth Knox, Anssi Karttunen et Camilla Hoitenga.

En 2009, au festival Ultraschall de Berlin, elle enregistre et crée Whirl of Leaves d’Orjan Sandred, oeuvre dédiée à son duo avec la flûtiste Camilla Hoitenga.

Elle est régulièrement invitée à de nombreux festivals en France comme à l’étranger. On a pu l’entendre en Allemagne, au Berliner Festspiele, au Schleswig Holstein Musik Festival de Lûbeck, à la Philharmonie de Berlin, Cologne, en Azerbaidjan, en France au Festival de Montpellier Danse, au Théâtre National de Clermont Ferrand, de Sète, au Château de Fontainebleau, concerts à Paris, Lyon, Le Mans, La Réunion…

En 2009, invitée, en tant que soliste, elle joue le concerto d’Aranjuez de Rodrigo avec l’Orchestre National de Montpellier.

En 2010 pour l’ouverture du 9th International harp festival de Belgrade elle crée On The Path of the Lost Sound du  compositeur Serbe Dragan Latincic et joue les Danses Sacrée et Profane de Claude Debussy, accompagnée par l’orchestre de chambre Dùsan Skovran de Belgrade.

Héloïse aime associer la harpe à d’autres disciplines : la poésie, la danse, la peinture…Invitée par la Maison de la Poésie Jean Joubert de Montpellier, en 2013 elle crée le spectacle « Polyphonies Neruda » qui a reçu le label sélection du printemps des poètes 2013.  Spectacle composé par Annie Estève – Patricio Sanchez, poète Chilien – Grégory Nardella, comédien et  José Terral,  guitariste et chanteur .

En 2014, elle a été invitée par la Comédie de Clermont pour deux créations française et mondiale de Sombre et Tocar de la compositrice Finlandaise Kaija Saariaho et plus récemment au Festival Présences de Radio France.

Elle est membre fondatrice  du Trio Dautry avec Antoine Dautry Altiste et Camilla Hoitenga flûtiste.

En Juillet 2017, elle est invitée à Hong Kong au 13th World Harp Congrès avec Camilla Hoitenga, pour interpréter des pièces de Kaija Saariaho, notamment Tocar qui leur a été dédié ainsi qu’une oeuvre de Ying Wang.

Passionnée par la pédagogie, elle enseigne au Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier Méditerranée Métropole et donne des Master Class en France et à l’étranger.

Vous pouvez écouter Héloïse Dautry sur les CD Cracks and Corrosion chez NAXOS et Let the wind speak (Tocar) chez ONDINE.


Héloïse Dautry, harpist

After graduating from the Conservatoire National de Paris with a unanimous First Prize, Héloïse Dautry established a career of playing not only the classical harp concertos of Mozart or Debussy, but also of developing new works for harp with composers such as Georges Aperghis or Jean Batigne.

With her wide range of repertoire, Heloise has been invited to festivals around the world, whether to premiere Örjan Sandred’s Whirl of Leaves at Ultraschall in Berlin, to perform Rodrigo’s Concerto de Aranjuez with the Orchestra National de Montpellier or to offer the Chinese premieres of works by Kaija Saariaho and Ying Wang in Hong Kong (World Harp Congress 2017) . Further highlights include contributions to portrait concerts and premieres of Kaija Saariaho in Berlin, Fontainebleau and Clermont-Ferrand, a tour in Azerbaidjan and appearances in France at the Harp Festival in Arles, Festival d’Art sacrée du Couserans, Festival de Danse de Montpellier, Festival de l’Abbaye de Valmagne and, in Germany, at the Berliner Festspiele and the Schleswig Holstein and Schwetzingen Festivals.

In addition to works by Aperghis, Saariaho and Sandred, Heloïse Dautry has premiered solo and chamber works Shuya Xu, Eric Scrève and Christophe Maudot, a concerto by Dragan Latincic, and, most recently, a major work by Andreas Wagner for flute, harp and viola. This latter she premiered with her long-standing (over 10 years) Trio Dautry comprised of duo-partner flutist Camilla Hoitenga and violist Antoine Dautry. Other chamber partners have been violist Garth Knox, cellist Anssi Karttunen, violinist Sarah Saviet and percussionist Florent Jodelet.

Recordings of Héloïse Dautry are available on YouTube and on the CDs “Cracks and Corrosion” (Örjan Sandred/NAXOS) and “Let the Wind Speak” (Kaija Saariaho/ONDINE).

A passionate teacher, Ms. Dautry has a large and enthusiastic class of talented harpists at the Conservatoire National de Montpellier (France).

Héloïse Dautry’s main teachers were Evelyne Haut-Labourdette and Brigitte Sylvestre and she graduated with a unanimous first prize for harp from the Conservatoire National de Paris. She also studied baroque harp with Naja Breedijk in Toulouse and Christina Pluhar in Den Haag, and participated in master classes with Marie‐Claire Jamet, Frédérique Cambrelling, Fabrice Pierre, Geneviève Letang, Chantal Mathieu. Ernestine Stoop and Hugh Webb.